Obstacle Publié le lundi 24 septembre 2012 à 15h57

Benoît Claudic : "Mon frère a toujours été mon idole"


Benoît Claudic travaille pour Hervé Billot
Benoît Claudic travaille pour Hervé Billot (©Paroledejockey.fr)

Frère de Jérôme Claudic, jockey de plat, Benoît Claudic exerce le métier de jockey d’obstacle. Il a accepté de répondre aux questions de notre partenaire paroledejockey.fr, et évoque notamment son parcours et parle également des personnes et des chevaux qui ont comptés dans sa carrière.

(Zone-turf.fr) - Pourriez-vous vous présenter et nous expliquer votre parcours ?

Benoît Claudic : "J'ai commencé le métier à l'âge de 14 ans et demi, mon employeur était Serge Foucher. Ensuite j'ai passé un an et demi chez Guy Cherel où j'ai fait plusieurs gagnants, puis j'ai travaillé un an chez Jehan Bertran de Balanda. Et là, il y a cinq mois, j'ai été embauché par Hervé Billot."

Comment vous est venue l'idée d'être jockey ?

Benoît Claudic : "J'ai un oncle qui était plus ou moins jockey. Mais celui qui m'a motivé le plus, c'est Jérôme, mon frère. Je voulais faire le même métier que lui, ça a toujours été mon idole en tant que petit frère. Il monte en plat, et j'ai dû monter en obstacle parce que j'ai été très rapidement pris par le poids."

Quel est votre objectif à long terme ?

Benoît Claudic : "Je veux faire des gagnants ! Le métier de jockey est un métier à long terme, il faut toujours être le meilleur, faire des gagnants et avoir de la réussite. J'aimerais faire de bonnes années et faire en sorte qu'elles se ressemblent."

Y-a-t’il eu des gens importants dans votre carrière, autre que votre frère?

Benoît Claudic : "Mes parents ! Ils m'ont toujours soutenu dans les épreuves que j'ai pu traverser, tout n'est pas facile. Ils ont toujours été là pour m'encourager, tout comme mes deux meilleurs amis, eux aussi dans les chevaux, Kévin Guignon et Mathieu Havar, ils m'ont toujours soutenu !"

Quels chevaux ont été importants pour vous ?

Benoît Claudic : "Comme pour beaucoup, c'est le premier gagnant. Pour moi c'était Aja Morinière, en plus à Fontainebleau pour ma première monte en PMU pour Serge Foucher. Les gagnants se sont enchaînés, je n'ai pas vraiment le temps d'avoir de chevaux favoris. Je n'ai encore jamais gagné de grande épreuve, mais si je gagne une grande course avec un bon cheval, je ne l'oublierai pas !"

Quelle grande course voudriez-vous monter ?

Benoît Claudic : "Tout le monde veut monter des grandes courses ! Mais s'il y en avait une en particulier, ce serait le Grand Steeple Chase de Paris."

Vous avez d'autres activités en dehors des courses ?

Benoît Claudic : "Je fais du paintball et je vais à la pêche."

Un dernier mot ?

Benoît Claudic : "Le meilleur est à venir !"

Jusqu'à 600€ offerts pour parier sur les courses hippiques !