Trot Publié le mardi 3 janvier 2012 à 16h41

Les "N" quittent la scène du trot français


Nouba du Saptel, chef de file de la génération des
Nouba du Saptel, chef de file de la génération des "N" (©Scoopdyga)

Le 1er janvier 2012, les trotteurs dont le nom commence par la lettre N ont fêté leurs 11 ans et ne sont donc plus autorisés à courir en France depuis cette date. La rédaction de Zone-Turf a décidé de rendre un dernier hommage à une génération talentueuse composée notamment de Nouba du Saptel, Nimrod Boréalis, Nuit Torride et Nélumbo.

(Zone-turf.fr) - Depuis le 1er janvier 2012, les trotteurs nés en 2001 ne sont plus autorisés à courir sur le sol français et goûtent donc à une retraite bien méritée ou alors exportent leurs talents à l’étranger où ils ont encore droit de cité. Cette année, c’est au tour des "N" d’être atteint par la limite d’âge. L’occasion de rendre hommage aux principaux représentants de cette génération. Au premier rang de laquelle on retrouve la championne Nouba du Saptel. Deuxième du Prix d’Amérique 2009 remporté par Meaulnes du Corta et lauréate du Prix de l’Atlantique 2009, cette protégée de Pascal-André Geslin a marqué son temps. Cette fille de Canada a arrêté sa carrière au mois de juillet et sera saillie par Notre Haufor, son tombeur dans le Critérium des 5 ans en 2006. Propriété de l’écurie Christian Bigeon, ce dernier avait pris une retraite anticipée à l’automne 2009. Nouba Turgot, lauréate du Prix des Elites (G.I) en 2006, Niki, triple participant au Prix d’Amérique (G.I), et Nice Love, vainqueur du Prix de Sélection (G.I), ont également écourté leurs carrières avant la date fatidique.

D’autres "N" ont concouru jusqu’au bout ou presque. Parmi eux, on retrouve Nimrod Boréalis. Ce protégé de Matthieu Abrivard a quitté la scène cet automne sur un sacre dans le Tour Européen du Trotteur Français et aurait eu un tout autre palmarès s’il n’avait pas été victime d’ennuis de santé à répétition. Son plus beau fleuron restant un sacre dans la Clôture du GNT 2007. Autre hongre de talent sous les ordres de Matthieu Abrivard, Nègre du Digeon s'est illustré au trot monté en remportant plusieurs Groupes et a couru pour la dernière fois en septembre. Lauréat du Trophée Vert en 2009, New des Landes a bouclé la boucle par une neuvième place le 1er décembre dans le … Prix des Landes, un signe du destin. Deux autres trotteurs incontournables se sont battus jusqu’à la dernière minute. Il s’agit de Nuit Torride et de Nélumbo. Lauréate du Prix de La Haye (G.II) 2008 et participant au Prix d’Amérique 2011, Nuit Torride a failli quitter la scène hippique par la grande porte mais a dû se contenter de la deuxième place dans le Prix de Saint-Léonard, disputé le 31 décembre. Dans cette même course, Nélumbo a conclu seulement neuvième, lui qui a terminé sa carrière avec plus d’un million d’euros de gains et a notamment triomphé dans le Prix de l’Union Européenne (G.II) en 2010 et a remporté onze Quinté Plus. Il va désormais falloir se faire une raison de ne plus voir leurs noms sur les programmes français. Mais après le beau spectacle qu’ils nous ont offert, ils ont bien mérité de se reposer ou de s’envoler vers d’autres horizons.

Jusqu'à 600€ offerts pour parier sur les courses hippiques !