Trot Publié le mercredi 25 janvier 2017 à 18h45

Lorsque Franck Nivard prenait part à son premier Prix d'Amérique…


Franck Nivard va tenter de remporter son 5e Prix d'Amérique dimanche à Vincennes
Franck Nivard va tenter de remporter son 5e Prix d'Amérique dimanche à Vincennes (©D.R.)

Bold Eagle n’était pas né lorsque Franck Nivard prenait part pour la première fois à l’Amérique. C’était en 2007, au sulky de Kool du Caux. Sa glorieuse histoire avec le Prix d’Amérique débutait alors.

(Zone-turf.fr) - Au mois de janvier 2007, Franck Nivard est alors âgé de 27 ans et s’est déjà installé entraîneur depuis le printemps précédent. Avec près de 600 victoires dans la besace, une poignée de groupes 1 (dont le Prix de Cornulier acquis l’année précédente en selle sur Magnificent Rodney), et une solide réputation, le jeune homme est déjà réputé avoir "la main froide"*.

Franck Nivard découvre le Prix d’Amérique en 2007 avec Kool du Caux

À l’occasion du Prix de Belgique, il fait connaissance avec Kool du Caux, alors âgé de 9 ans et l’un des premiers protégés d’un autre professionnel en vogue, Fabrice Souloy, à ambitionner prendre part à l’Amérique. Deux semaines plus tard, Franck et le trotteur de Jacques Villetorte s’offrent un splendide accessit d’honneur derrière Offshore Dream, qui fera dire au natif d’Avranches dans les colonnes du "Turf" le lendemain : "À ce jour, cet accessit est sans doute le plus beau résultat de ma carrière." Une quinzaine plus tard, il devient l’homme le plus rapide de l’histoire de Vincennes en bouclant le parcours du Prix de France dans la réduction kilométrique de 1’09’’8 (avec ce même Kool du Caux).

La "Main froide" s'est offerte 4 des 10 derniers Prix d'Amérique

Franck Nivard devra seulement patienter jusqu’à janvier 2009 pour s’offrir son premier Prix d’Amérique, à l’arrivée duquel il triomphe avec Meaulnes du Corta. Le même jour, au sulky de Reine Lucernaise lors du "Charles Tiercelin", Franck voit s’envoler un autre phénomène, Ready Cash, qui pulvérise alors l’opposition. Les destinées de ces deux-là vont se rejoindre quelques mois plus tard pour s’envoler ensuite : ils s’offriront deux Prix d’Amérique de rang en 2011 et 2012. Bold Eagle naît quelques mois après le premier triomphe de son papa (Ready Cash), et Franck Nivard a alors 32 ans. Aujourd’hui, outre 2714 victoires au compteur, il compte quatre Prix d’Amérique à son palmarès, soit 40% de réussite à la gagne (et 70% dans le quinté) dans la plus prestigieuse épreuve au monde. Il est loin le temps où "une 5e, voire une 4e place" l’aurait comblé dans l’Amérique 2007.

*Franck Nivard est désormais souvent surnommé "la Main froide", eu égard à son sang-froid.

Jusqu'à 600€ offerts pour parier sur les courses hippiques !