Christophe Soumillon

Christophe Soumillon

Statistiques 2020

  • Courses courues : 55
  • Nb de victoires : 10
  • Nb de places : 21
  • Écart gagnant : 7
  • Réussite à la gagne : 18%
  • Réussite à la place : 38%
Musique : 8p 13p 2p 1p 2p 2p 4p 1p 5p 4p 3p 2p 6p 1p 2p 1p 6p 6p

Christophe Soumillon en quelques mots

Christophe Soumillon est né en Belgique le 4 juin 1981. Fils de jockey d’obstacle, son père lui transmet notamment sa passion. À l’âge de 15 ans, il intègre l’Afasec et plus précisément celle du Moulin à Vent à Gouvieux (Chantilly). Il entre alors comme apprenti chez Cédric Boutin.

Le 22 septembre 1997, il monte sa première course. Quelques semaines plus tard, il décroche sa première victoire à l'âge de 16 ans avec Bruno sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte.

Un an plus tard, Christophe Soumillon est sacré Étrier d’or (titre de meilleur apprenti) avec onze victoires à son actif. Repéré par André Fabre, le jeune jockey rejoint l’écurie du célèbre entraîneur cantilien.

Le dimanche 23 avril 2000, âgé de 19 ans, le jeune homme s’adjuge son premier Groupe à l'occasion du Prix de Fontainebleau (G.III) à Longchamp avec Berine's Son, poulain défendant les couleurs Rothschild. Le er mai de cette même année, il marque les esprits en remportant cinq courses la même journée, dont le Prix du Muguet (G.II) avec Dansili.

Le 3 juin 2001, Christophe Soumillon triomphe sur Anabaa Blue dans le Prix du Jockey Club (G.I). Suite à cette victoire, le jeune jockey signe un contrat de première monte avec le Prince Karim Aga Khan. Le 29 octobre 2001, il s’impose dans le Prix de Flore (G.III) à Saint-Cloud sur Miliana, sous la casaque du Prince.

2003 est synonyme de succès pour Christophe Soumillon. Le 11 mai, il réalise l'exploit de remporter les trois Groupes I de la réunion des Poules d'Essai grâce aux "Fabre" Clodovil et Musical Chimes, mais aussi Dalakhani (Prix Lupin). Trois semaines plus tard, il remporte son deuxième Prix du Jockey Club avant de décrocher le Prix de l’Arc de Triomphe avec Dalakhani le 5 octobre 2003. En fin d'année, Christophe Soumillon est sacré Cravache d’Or pour la première fois avec 207 victoires à son compteur.

Le 13 juin 2004, le talentueux cavalier décroche le Prix de Diane en selle sur Latice. À l’âge de 23 ans, il est le plus jeune jockey à remporter les plus grands classiques français.

Le crack jockey définit l’année 2005 comme sa plus belle, avec de nombreuses victoires internationales dont la Hong Kong Gold Cup et la Breeder’s Cup Turf, mais aussi sept succès classiques sur le sol français. Il décroche sa deuxième Cravache d’Or et établit un nouveau record de victoires (226).

En 2006, Christophe Soumillon remporte un nombre important de Groupe I dont son troisième Prix du Jockey Club en selle sur Darsi. La même année, il atteint la barre mythique de mille victoires françaises égalant le record détenu au même âge (25 ans) par George Stern en 1908. Le jockey est titré pour la troisième fois cravache d’or avec 176 victoires.

En 2007, Christophe Soumillon et l’entraîneur André Fabre se séparent.

En 2008, l’histoire Zarkava et Christophe Soumillon s’écrit. Il remporte avec cette dernière le Prix de Diane, le Prix Vermeille et son deuxième Prix de l'Arc de Triomphe.

En 2009, Christophe Soumillon remporte vingt et une victoires durant le meeting de Deauville. Cette même année, son contrat avec le Prince Aga Khan n’est pas reconduit.

En 2010, Christophe Soumillon est le premier jockey de l’entraîneur palois Jean-Claude Rouget. La même année, il réalise l'un de ses rêves en remportant sa première victoire à Auteuil en selle sur Mandali lors de la Grande Course de Haies (G.I). Fin 2010, il signe un contrat de première monte pour les couleurs classiques de l’Écurie Wildenstein avec lesquelles il remporte quelques mois plus tard le Prix Ganay (G.I).

Fin 2013, Christophe Soumillon se réengage avec la prestigieuse écurie de Son Altesse l'Aga Khan, avec laquelle il avait pourtant cessé de collaborer en 2009, et dont il sera le premier jockey en France en 2014 et 2015.

Au printemps 2014, Christophe Soumillon réalise le doublé Ganay - Ispahan avec le champion Cirrus des Aigles, avant de triompher avec ce dernier lors de la Coronation Cup. Cette même année il gagne la Japan cup le 30 novembre 2014 en selle sur Epiphaneia, et le remporte une nouvelle Cravache d'Or, la quatrième consécutive et la septième de sa carrière.

Durant l'année 2015 il remporte la Poule d'Essai des Pouliches (Gr.I), les Coronation Stakes (Gr.I) et le Prix du Moulin de Longchamp (Gr.I) en selle sur Ervedya. Elle devance notamment Found dans les Coronation Stakes, celle qui sera la future lauréate du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe en 2016.

Année plus creuse qu'à son habitude du fait de la réussite insolente de Pierre-Charles Boudot, Christophe Soumillon enlève quand même quatre groupes I pendant cette année : Dariyan dans le Prix Ganay, Thunder Snow dans le Critérium Continental et Almanzor (The Irish Champion Stakes et The Champion Stakes).