Plat Publié le lundi 31 août 2009 à 11h16

Kieren Fallon, le retour du Boss


On l’adore ou on le déteste. Kieren Francis Fallon effectuera son grand retour sur la scène hippique, le 4 septembre prochain après 18 mois d’absence forcée. Victime de l’acharnement des médias et des autorités britanniques ou accusé à juste titre dans de multiples affaires dérangeantes ? Probablement, un peu des deux. Toujours est-il qu’à l’âge de 44 ans le crack jockey irlandais n’a jamais songé à raccrocher. Il est bagarreur, tenace et habité par la rage de vaincre, il entend bien conquérir une nouvelle cravache dès la prochaine saison, en détrônant l’actuel leader Ryan Moore. "Les sentiments n’ont pas leur place".

Et s’il les mettait K-O ?

Un jour, John Gosden a dit : "Même si mon cheval a une première chance, parmi tous les jockeys, il y en a un avec qui je ne voudrais pas lutter dans une phase finale, c’est Kieren Fallon.". L'entraîneur a du métier et sait que dans un peloton, il est impossible de ne pas voir Kieren Fallon. Pas besoin de connaître ses couleurs, sa position à cheval est si particulière ! Lui seul possède cette monte. Retenu par les plus grands professionnels sur les meilleurs pur-sang, Kieren Fallon a du talent. Immense même ! Plus avide de victoires que jamais, il s’est préparé avec soin pour ce retour. Au top physiquement et mentalement, il n’a jamais été si motivé, et l’on sait que qu’un Fallon "surmotivé" peut faire mal. Très mal !

Il a toujours préparé son come-back

Abasourdi, K-O debout, le "lion" s’est vite ressaisi en entrant au service de Sir Michael Stoute, à qui il proposa de monter ses chevaux le matin "pour ne pas perdre" la main et pour évacuer les moments difficiles. Aux côtés de Ryan Moore, la Cravache d’Or , Fallon assiste aux triomphes de son collègue en selle sur des chevaux qu’il avait monté le matin... Pendant les séances d’entraînements, les deux hommes se côtoient presque quotidiennement. De quoi être amer… Dès lors, celui qui compte plus de 1 500 succès n’a qu’un objectif en tête, revenir plus fort que jamais. Pour cela, "KFF" s'est déjà trouvé un rival en la personne de Ryan Moore. Lors d’une interview accordée au Daily Telegraph le 21 août, il déclarait " La seule rivalité qui existe entre nous est sur un champ de courses. S’il est en selle sur un cheval, là, c’est mon ennemi. Sinon, ça me laisse indifférent, je me fiche de qui il est ou de ce qu’il fait. Les sentiments n’ont pas leur place." Ambiance !

La chute libre, rappel des faits

Fallon revient de loin et veut prouver aujourd'hui qu'il est toujours le "Boss" comme avant. Au mois de mars 2004, il était en selle sur Ballinger Ridge à Lingfield, non loin de Londres. En tête à l’amorce du dernier, le cheval prit nettement le meilleur dans la ligne droite mais ralentit franchement dans les derniers mètres, se faisant cueillir par le favori aux abords du poteau. Surpris, Fallon sollicita de nouveau son cheval, mais il était trop tard. Quelques jours plus tard, la presse britannique parlait de "course truquée". En septembre 2004, on l’accusa d’avoir participé à plus de 80 courses truquées dans la période 2002-2004. En juillet 2006, il a été jugé pour avoir influencé les arrivées de courses disputées entre 2002 et 2004. Quelques jours plus tard, son appel échouait. Sa licence étant suspendue, il ne pouvait plus monter en Angleterre mais était autorisé à exercer en Irlande. Le 29 Novembre 2006, France Galop suspendait Fallon pour une durée de six mois pour usage de substance prohibée. En août 2007, le "champion-jockey" était testé de nouveau positif a Deauville, après sa victoire dans le Prix Morny. Cinq mois plus tard, Fallon était interdit de monter pour une durée de 18 mois, des suites de l’affaire du Morny. Des années de turbulences qui ne l'ont jamais empêché de connaître les affres du succès. Kieren Fallon est comme indestructible. Un roc ! A l'image, d'un Lance Armstrong en cyclisme son image est brouillée. Lui s'en moque. "KFF" reste rivé sur son objectif. Etre le meilleur. Toujours et encore ! Jusqu'à 600€ offerts pour parier sur les courses hippiques !