Trot Publié le samedi 26 janvier 2019 à 09h18

Le Grand Prix d'Amérique en quinze chiffres


Le Grand Prix d'Amérique est l'événement  de l'année au trot
Le Grand Prix d'Amérique est l'événement de l'année au trot (©JLL-LeTrot)

Disputé ce dimanche 27 janvier sur l'hippodrome de Vincennes, le Grand Prix d'Amérique est considéré comme le Championnat du monde des trotteurs et représente le sommet de l'année pour la France turfiste. Découvre les chiffres clés de cette épreuve mythique !


(Zone-turf.fr) - Ici On Flambe : Les paris du Grand Prix d'Amérique :

Retrouvez notre page consacrée au Grand Prix d'Amérique : cliquez ici !

1920 :

Création du Prix d'Amérique en hommage à l'aide américaine apportée à la France pendant la guerre 1914-1918.

18

Soit le nombre de partants maximum de 4 à 10 ans autorisés au départ.

2700

Comme la distance (en mètres), sur laquelle se court le Prix d’Amérique depuis 1994. Tenue sur 2600 mètres de 1948 à 1984, l’épreuve s’était disputée sur 2650 mètres de 1985 à 1993.

1’11’’2

Soit le record chronométrique (temps total "réduit" au kilomètre) du Prix d’Amérique : Bold Eagle en 2017 puis Readly Express et Bold Eagle en 2018.

900 000

Le Prix d'Amérique offre une allocation totale de 900 000 d'euros dont la moitié est réservée au vainqueur.

36

Le nombre de pays diffusant le Prix d’Amérique sur 4 continents.

500

Les journalistes accrédités le jour de l'événement sur l'hippodrome de Vincennes.

40 000

Le nombre de spectateurs qui se rendent à Paris-Vincennes chaque dernier dimanche de janvier pour assister au Grand Prix d’Amérique.

39,9

Soit en millions d’euros, les enjeux enregistrés par le PMU le jour de l’Amérique en 2010. Un record !

172

La plus grosse cote jamais enregistrée, avec Oyonnax, vainqueur en 2010, devant un autre outsider, Quaker Jet (108/1).

20

Depuis le sacre de Moni Maker en 1999, aucune jument n'a remporté le Prix d'Amérique. Bélina Josselyn, drivée par Jean-Michel Bazire, tentera de mettre fin à vingt ans de disette pour les femelles.

8

Le record de succès pour un driver détenu par Jean-René Gougeon. Le "Pape de Vincennes" avait triomphé avec Roquépine (1966, 1968), Bellino II (1975, 1976 et 1977) et Ourasi (1986, 1987 et 1988). Sacré à cinq reprises, Franck Nivard est le driver le plus titré au départ de cette nouvelle édition.

5

Comme le nombre de sacres d’Alexandre Finn (1935, 1937, 1938, 1939 et 1951), Henri Levesque (1961, 1966, 1967, 1968 et 1969) et Jean-René Gougeon (1970, 1986, 1987, 1988, 1990) en tant qu’entraîneurs.

4

Comme le nombre de Prix d’Amérique remportés par le crack Ourasi, disparu peu avant l’édition 2013. Le "Roi fainéant" s’était imposé en 1986, 1987, 1988 et 1990. Un record !

6

Double vainqueur du Prix d'Amérique en 2011 et 2012, Ready Cash sera représenté par six de ses fils au départ de l'édition 2019 (soit un tiers du peloton) : Bold Eagle, Readly Express, Bird Parker, Traders, Eridan et Charly du Noyer.

Jusqu'à 600€ offerts pour parier sur les courses hippiques !