Guides

Vous êtes novices sur les courses mais vous voulez gagner ? Rien de plus simple.

Quelle que soit votre envie, votre jeu favori, votre intuition; en un seul clic, Zone-Turf.fr vous livre le fruit du travail de ses spécialistes et il ne vous reste plus qu'à remplir vos tickets...

RETOUR AUX GUIDES

Les clés du trot

Les gagnants contre les perdants

Se frotter à un jeu d'argent sans en connaître parfaitement les règles, ni les probabilités propres, relève de la plus grande imprudence. Parce qu'aux courses, beaucoup de paramètres sont maîtrisables, il ne s'agit plus vraiment d'un jeu de hasard. Les parieurs doivent apprendre à analyser les facteurs déterminants d'une course pour faire la différence et rejoindre le clan des gagnants. Avant toute chose, il faut savoir que le principe de base du pari mutuel réside dans la répartition, en d'autres mots : les gagnants se partagent, après prélèvements, ce que les perdants ont gentiment laissé dans les caisses. Maîtriser les subtilités de chacune des trois disciplines (Trot, Plat, Obstacle), nécessite un investissement énorme en terme de temps, de mémoire et de moyens d'information. Rien ne remplace les années de présence sur les hippodromes, au contact direct des chevaux et des professionnels. Ceci dit, les courses restent accessibles à tous et ont peut gagner aux courses simplement en suivant les conseils avisés de spécialistes.

Les chevaux

Les origines

La connaissance des origines est un plus indéniable, en particulier dans les épreuves pour jeunes chevaux. Il existe des étalons très améliorateurs et d'autres qui le sont moins. Certaines juments se sont déjà signalées par la qualité de leur production, des croisements de sang ont fait leurs preuves. L'expert en origines pourra ainsi, parfois, faire la différence. Des critères comme la précocité, la vitesse, la tenue ou encore le caractère, se transmettent, en partie. Nos spécialistes vous aideront à différencier les sujets précoces des sujets tardifs, les sujets véloces de ceux possédant de la tenue. Par ailleurs, une bonne connaissance des allures permet de mieux juger les chevaux et leurs réelles aptitudes. La pureté du geste est un paramètre qui n'échappe pas à l'oeil d'un pro !

Le trot monté

Cette discipline a beaucoup évolué et les chronos y sont devenus l'équivalent de ceux enregistrés dans l'autre discipline du Trot. En revanche, au niveau des paris, la discipline du trot monté demeure une véritable mine d'or avec notamment l'influence de paramètres déterminants :

Trotteurs étrangers

Les courses françaises sont beaucoup mieux dotées que celles des autres pays européens. Par conséquent, lorsqu'un trotteur étranger débarque en France, à égalité de gains, il est souvent supérieur aux trotteurs français contre lesquels il lutte.

Histoires de chronos

Il serait dangereux de penser que meilleur cheval d'une course est systématiquement le détenteur du meilleur chrono ? Si les réductions kilométriques (lien) sont précieuses pour mieux cerner le potentiel d'un trotteur, il faut tenir compte des conditions dans lesquelles ce record a été réalisé.
  • Il serait dangereux de penser que meilleur cheval d'une course est systématiquement le détenteur du meilleur chrono ? Si les réductions kilométriques (lien) sont précieuses pour mieux cerner le potentiel d'un trotteur, il faut tenir compte des conditions dans lesquelles ce record a été réalisé.
  • Il faut toujours regarder sur quelle distance a été réalisé le meilleur chrono d'un cheval.
  • Avec le départ à l'autostart (lancé), la réduction kilométrique est améliorée, en moyenne, d'une seconde au moins par rapport à un départ volté.

Astuce

Lorsqu'un trotteur doit rendre vingt-cinq mètres, il faut qu'il soit plus rapide d'environ huit dixièmes au kilomètre sur 2.175 mètres et de sept dixièmes sur 2.700 mètres par rapport aux concurrents du premier poteau.

Déferrés

Les trotteurs, dans une écrasante majorité, sont nettement plus performants pieds nus. C'est-à-dire lorsqu'on leur retire les fers (deux ou quatre) quelques minutes avant la course. Il faut impérativement tenir compte de ce paramètre lorsque vous étudiez les performances d'un cheval et jouer, si possible, seulement au moment où avez connaissance de la décision définitive de l'entraîneur concernant la ferrure de course. Celle-ci est connue quelques minutes, avant la course, grâce à Equidia et www.Zone-Turf.fr qui annonce les changements éventuels, par rapport au programme officiel. Astuce : En terme de réduction kilométrique, on estime qu'un cheval déferré améliore d'une seconde ou plus sa performance lorsqu'il court pieds nus.

Pêche à la ligne !

Comme disait Sacha Guitry, « Il est bon de lire entre les lignes, ça fatigue moins les yeux ». Les lignes directes sont les courses dans lesquelles les adversaires du jour se sont déjà affrontés. Les lignes indirectes font référence aux courses dans lesquelles les chevaux de la course étudiée ont affronté un ou plusieurs adversaires communs. Par regroupements successifs, on peut ainsi ébaucher une hiérarchie virtuelle. Plus les lignes se recoupent entre elles, plus elles sont fiables, évidemment. Afin de se lancer dans cet exercice de spécialistes, le turfiste averti se servira de plusieurs outils indispensables présents dans la presse spécialisée (performances de Paris-Turf) ou sur de nombreux sites spécialisés.

Analyse des gains

On parle parfois de « trotteur en retard de gains ». Cette expression permet d'évoquer un cheval qui n'a pas les gains en rapport à sa qualité. Pour diverses raisons (blessures, caractère...) ce trotteur évolue dans une catégorie inférieure à ses qualités intrinsèques. Par conséquent, il ne faut pas tenir pas compte de l'engagement pour vous faire une opinion sur ce type de concurrents. De même, dans une confrontation inter générations, à gains équivalents, il faut généralement privilégier les candidatures des chevaux les plus jeunes ou de ceux ayant le moins couru.

Les cotes

Le fonctionnement actuel du PMU au niveau du double affichage des cotes (ALR - Avant La Réunion et PLR - Pendant La Réunion) peut s'avérer particulièrement trompeur. Longtemps, l'essentiel des enjeux était investi le matin (ALR), désormais la tendance s'est très nettement inversée, au point que les paris PLR représentent près de 80 % des masses. Les fluctuations de cotes sont devenues difficiles à analyser et il ne faut surtout pas tomber systématiquement dans le panneau des baisses de cotes. La lecture des cotes est devenu un art subtil et risqué qui peut conduire à de jolies victoires comme à de cinglantes défaites.

Le turfiste

La jumelle et l'oeil des spécialistes

L'impression visuelle laissée par un trotteur, tant à l'échauffement qu'en compétition, constitue un élément primordial de l'expertise des grands turfistes. Les jumelles et les enregistrements vidéo sont les accessoires indispensables du turfiste. Les jumelles permettent de voir plus de choses qu'à la télévision. En balayant le peloton, on peut suivre la progression d'un cheval, mieux apprécier les allures et la vitesse des compétiteurs, mais également repérer les gènes et autres incidents. La « vidéo » permettra ensuite de confirmer ou de relativiser ces impressions visuelles.

Les moments clefs de l'observation d'avant course

Le heat : Cette séance d'échauffement a généralement lieu une heure ou deux avant la course. Les chevaux sortent parfois à deux reprises en piste (à une heure d'intervalle environ). Le premier heat s'effectue la plupart du temps à faible allure ; le second est plus rapide. On peut apprécier lors de ces essais la souplesse du cheval, la pureté de ses allures et son caractère du jour, surtout quand son driver lui demande d'aller vite sur cent à deux cents mètres.
Les canters : Ces derniers échauffements d'avant course sont riches d'enseignement. Il faut suivre l'évolution des chevaux qui, le plus souvent, font des essais de départ. On peut alors apprécier leur vélocité et capacité à s'élancer « sur la bonne jambe », leur disposition mentale (calme ou nervosité) ainsi que le manque de souplesse de certains concurrents Si un trotteur se montre fautif au canter, ce n'est pas toujours grave. En revanche, s'il manque de souplesse, on prendra le risque de faire l'impasse sur ses chances.
La vidéoVoir et revoir les dernières courses des chevaux sur un magnétoscope ou lecteur de DVD apporte un « plus » évident avant de faire ses jeux. Les turfistes assidus on un compte sur www.lescourseshippiques.com et enregistrent les courses sur Equidia chaque jour. Certains vont même jusqu'à visionner les courses de province en se procurant les cassettes des réunions PMH ou en regardant ces courses sur les sites www.hippodromes.fr et www.lescourseshippiquesbassenormandie.com. Plus on regarde de courses, à la jumelle comme sur grand écran, plus on progresse dans sa vision d'ensemble et sa capacité d'analyse. On mémorise de nombreuses informations sur les chevaux et on se familiarise avec les tactiques de course.

Repérer un engagement visé

Les écuries de trotteurs sont engagées dans une compétition permanente, une course à la rentabilité qui implique une gestion parfaite des engagements des chevaux. Pour gagner aux courses, il faut savoir raisonner comme les entraîneurs et mieux encore... Au trot, il est impératif de savoir lire les conditions de courses. Elles mentionnent l'âge et le sexe des chevaux, la distance, le plafond des gains de la course et celui du recul s'il y a un rendement de distance. Ainsi, les professionnels visent des courses en fonctions de ces critères. Un bon engagement implique également, parfois, que le cheval a déjà fait ses preuves sur l'hippodrome, la corde, la distance et dans la discipline du jour.

Astuce

se procurer le bulletin des engagements Certains concurrents, mal engagés dans une épreuve, peuvent disposer en effet de meilleures courses par la suite. Connaître les engagements des courses au trot constitue une information précieuse. La SECF édite plusieurs bulletins des engagements chaque année à l'intention des professionnels, il est indispensable pour un turfiste confirmé d'obtenir ces documents. On peut consulter également ces informations sur le site internet du Cheval Français, www.cheval-francais.com

Les hommes

Des chevaux et... des hommes : lors de l'étude d'une course, il faut tenir compte des hommes associés à la carrière du cheval : entraîneurs et pilotes. Des fossés se sont creusés entre les professionnels du trot et lorsqu'on est parieur, mieux vaut miser sur des valeurs sures. Les statistiques des professionnels (entraîneurs, jockeys, drivers, propriétaires et éleveurs) sont publiées sur le site du Cheval Français (www.cheval-francais.asso.fr). Les particularités des professionnels du trot français sont connues par les spécialistes de Zone-Turf, vous pouvez compter sur leurs informations.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...