Plat Publié le mercredi 18 août 2010 à 11h25

Yorkshire Oaks : la bataille annoncée entre Sariska et Midday


L’hippodrome de York accueille, pendant quatre jours, les meilleurs chevaux à l’occasion de l’Ebor Festival. Les pouliches et juments seront bien présentes dans une épreuve leur étant dédiée : les Yorshire Oaks. Et il y aura du crêpage de chignon, malgré l’absence de Dar Ré Mi. Sariska a bien l’intention, cette année, de l’emporter. Face à elle, la championne Snow Fairy, impressionnante dans les Irish Oaks et les Oaks d’Epsom, ou encore Midday, trop souvent dauphine de Sariska… Qui l’emportera ?

Le rendez-vous des meilleures pouliches

Les Yorkshire Oaks sont un Groupe I se courant sur la distance de 2.400 mètres environ (1 mile 4 furlongs). Cette très prestigieuse course a été créée en 1849, et était, à l’origine, réservée aux pouliches de trois ans seulement. Des conditions qui ont changées en 1991, où les pouliches et juments plus âgées ont pu se joindre à l’épreuve. Toutefois, malgré la présence de concurrentes plus expérimentées, les trois ans continuent d’obtenir de beaux succès : en 18 ans, 12 des gagnantes étaient âgées de trois ans. L’ouverture des Yorkshire Oaks a donc laissé la possibilité de réaliser des doublés. Il est rare, toutefois, que les demoiselles remportent l’épreuve deux fois. Seules Only Royale (1993,1994) et Islington (2002, 2003) ont réussi l’exploit. Malheureusement, Dar Ré Mi, la gagnante de l’édition 2009, ne sera pas présente en 2010 pour défendre son titre, étant blessée. Les Yorshire Oaks sont le point d’orgue des épreuves réservées aux femelles. Car peuvent s’y affronter : la gagnante (et autres concurrentes) des Oaks d’Epsom, celles des Irish Oaks, des Pretty Polly Stakes, les demoiselles ayant participé à la Coronation Cup, ou encore celles des Middleton Stakes… Que du beau monde !

De vieux records…

Du côté des hommes, la plupart des recordmen de l’épreuve ont officié durant le XIXème siècle. Ainsi, le Vicomte Falmouth , sixième du nom, a inscrit 7 fois son nom au palmarès des propriétaires (entre 1870 et 1883). De même, côté entraineur, Matthew Dawson a enlevé 9 fois l’épreuve entre 1868 et 1884. Chez les jockeys, c’est Fred Archer qui caracole en tête, avec 8 victoires, obtenues de 1875 à 1886. Toutefois, chez les entraineurs, il y a une égalité, puisque l’immense Sir Michael Stoute comptabilise aussi 9 victoires dans l’épreuve. Et tentera d’en obtenir une dixième dans l’édition 2010 avec Eleanora Duse (même si cela s’annonce difficile).

Yorkshire Oaks 2010 : Sariska pour le sacre

L’édition 2010 aligne des demoiselles de très grande qualité, certainement soulagées de l’absence de Dar Ré Mi. Sariska en profite donc pour s’imposer comme la grande favorite de l’épreuve. Arrivée deuxième des Yorshire Stakes 2009 (derrière Dar Ré Mi, donc), la pouliche entrainée par M.L.W. Bell a l’occasion de prendre sa revanche et de se voir sacrée meilleure jument d’Angleterre. Elle a peu couru en 2010, mais que de belles performances : après une rentrée victorieuse dans un Groupe III, elle est deuxième de la Coronation Cup derrière la fusée Fame And Glory. Sariska sera donc la jument à battre. La concurrence est toutefois rude. Snow Fairy, invaincue en 2010 pour ses trois sorties, est certainement la meilleure trois ans au départ de cette épreuve. Elle est la grande gagnante des Oaks d’Epsom et des Irish Oaks. Entrainée par Ed Dunlop, elle s’annonce redoutable. Snow Fairy retrouvera notamment Meeznah, bonne pouliche, mais bien battue par l’élève d’Ed Dunlop dans les Irish Oaks, tout en étant une très bonne dauphine dans les Oaks d’Epsom. Toute aussi dangereuse : Midday. Entrainée par le redoutable Henry Cencil, elle est la gagnante des Nassau Stakes 2010 (devant Stacelita), et est la dauphine de Sariska dans les Middleton Stakes 2010. Le palmarès de Midday est impressionnant : elle a notamment brilé dans la Breeder’s Cup Filly and Mare Turf, ce qui n’est pas une moindre performance, et a réussi l’exploit de remporter deux fois les Nassau Stakes (en 2009 et 2010). Toutefois, il sera difficile pour Midday de battre Sariska : les duels entre les deux pouliches ont tourné à l’avantage de Sariska (souvenez-vous des Investec et Irish Oaks 2009…) Mais, attention, danger ! Du haut de ses six ans, la très expérimentée Profound Beauty est l’une des doyennes de la course. Elle n’est toutefois pas à sous-estimer, mais plutôt pour une place. Certes, elle reste sur deux victoires consécutives, mais n’a jamais remporté de Groupe I. Se retrouvant face à des juments de grand talent, il y a fort peu de chance de la voir passer le poteau d’arrivée en tête. Mais on ne sait jamais… Godolphin présentera Flying Cloud, deuxième des Pretty Polly Stakes 2010 (derrière l’excellente Chinese White), et troisième de Sariska dans les Middleton Stakes 2010. Ce n’est pas totalement la grande forme pour les « bleus », qui ont déjà fait mieux en Angleterre, et la course s’annonce difficile pour Flying Cloud. Pareil pour l’autre Godolphin, Hibaayed, bonne dernière des Oaks irlandais 2010, et décevante dans le Diane allemand. Il en sera de même pour Eleanora Duse, l’élève de Michael Stoute, qui fait son premier essai au niveau Groupe I. Face à la concurrence, elle devra donner le meilleur d’elle-même… Voilà une bataille qui s’annonce rude chez les meilleures demoiselles d’Outre-Manche, avec malgré tout trois concurrentes qui se détachent. Qui, de la championne Sariska, l'éternelle dauphine Midday, et la petite jeune Snow Fairy, l'emportera ? Jusqu'à 630€ offerts pour parier sur les courses hippiques !
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)
  • 0 Reco pumpkin à 18/08/2010 à 13:42

    Après les international stakes, York nous régale encore... Que de beau monde, que de beau monde...